Mon avant dernier courrier pour Essaada

Mon avant dernier courrier pour Essaada
Mes attentes de ce courrier étaient :

La désignation par la Compagnie Essaada d'un interlocuteur unique capable de me convaincre pour un dénouement équitable et rapide du sinistre du 06 octobre 2006.

Pousser
Essaada à une relecture du PV du tribunal de première instance qui montre que le véhicule volé est propriété de SOFAC (Société de crédits) et de répondre aux différents courriers et appels téléphoniques de cette dernière laissés lettres mortes (voir ci-après les lettres de SOFAC).


La valeur vénale
 arrêtée à 248.000 DH est à réviser à la hausse surtout que le véhicule achetée à 350.000 DH n'a été exploité que 9 mois. Pour moi, il est inconcevable que 100.000 DH s'envole de cette manière sachant que la compagnie RMA Watania applique un rabattement de 5% pour des véhicules volés au cours du premier mois d'exploitation.

poster un message    lire les messages [0]