Site conçu pour communiquer autrement...

Bellahsen (client de Sofac et Esssaada) veut prouver, ici,  qu'il ne mérite pas les négligences constatées chez la  Compagnie d'Assurance Essaada et chez la Société de Crédit SOFAC, durant 1420 jours (l'acquisition de la 4x4 a eu lieu le 29/12/2005) et cette malheureuse situation perdure. Il montrera que lors de l'exploitation du véhicule et durant toute cette longue période de recherche d'une solution juste, équitable et logique avec SOFAC et ESSAADA la sagesse était continuellement présente.

L'objectif premier est de récupérer avant le 30/12/2009 prochain 95% de l'avance faite initialement à Autohall (14.000 DH) et de motiver Essaada/Sofac à reconnaitre les autres préjudices.

Le présent microsite répond à l'adage qui dit:
« Ce qui donne à la communication un sens c'est la réponse que l'on obtient, si vous n'obtenez pas la réponse voulue communiquez différemment. »
.

Commençons par le commencement: Le véhicule volé (4x4 Mitsubishi Pajero) était assuré contre le vol chez la Compagnie d'assurance Essaada.

Je me rappelle qu'au départ mon premier choix était fait sur RMA Watania mais, à la dernière minute, j'ai osé changer sur simple conseil de mon employeur (Entreprise de Travaux Publics qui me
fournissait le carburant, à sa charge, exclusivement chez les stations Shell).

Je demeure donc responsable de mon choix définitif et c'est la raison pour laquelle je décide de ne fermer ce dossier qu'après l'obtention de mes droits légitimes en essayant de communiquer avec SOFAC et Essaada en s'inspirant des pratiques de RMA Watania et AXA et une deuxième Société de crédit Wafasalf .

Par "droits légitimes" il y a l'indemnisation nette majoré d'indemnités engendrées par les retards et par les erreurs et fautes d'autruit.

 Aussi, cette appellation
"droits légitimes" peut signifier: Zéro Dirham s'il s'avère que Bellahsen était fautif ou négligeant.


poster un message    lire les messages [0]