Marc Bourguignon

Actuellement âgé de trente-trois ans,   l'auteur espère vivre plus longtemps que le Christ. Il aimerait ainsi coiffer au poteau un type qui pouvait changer l'eau en vin mais n'a pourtant pas réussi à se dé-crucifier tout seul.

Grand amateur d'humour noir et décalé, élevé entre les Idées Noires de Franquin et les sketchs truculents de Pierre Desproges, il est touché par la grâce lorsqu'un Ange lui offre Des femmes qui tombent. La relecture de ce petit bijoux Desprogiens le replonge dans ses vieux démons. Il aime écrire, choquer et faire rire (pas toujours dans cet ordre). Grand amateur de boissons houblonnées, d'artistes engagés, de jeux de mots et de jolies femmes, il abhorre les divans hideux (avec lesquels il règlera des comptes dans son premier ouvrage paru), les prétentieux, les cons (ce qui le fait parfois s'aimer un peu moins) et les ouvertures prétendues faciles.

Il se refuse à se prendre au sérieux et ne se dépeint pas comme un écrivain mais comme un écrivaillon (c'est plus joli. Pour preuve un oisillon est plus touchant qu'un oiseau). Dans ses ouvrages il se plait à distiller en vrac ses états d'âmes, ses excès d'encre, ses convictions intimes, ce qui le dérange dans l'existence et ce qui le fait marrer. Délicat exercice digne du meilleur des funambules...Si ce n'est pas toujours une réussite, il convient de se rappeler de tous ces amoureux du filin qui s'écrasèrent misérablement au bas des chutes du Niagara pour comprendre que l'on ne peut pas réussir à tous les coups.

Professionnellement, il tente de se montrer à la hauteur en qualité d'éducateur spécialisé. Ce n'est pas toujours simple non plus mais on fait ce que l'on peut  ma bonne dame!

Papa épanoui (quoique passablement sur les rotules) de deux adorables petites princesses, il partage son temps entre papouilles, devoirs et ballades dans la nature: une herbe entre les dents et un chien au bout d'une laisse.

A ce jour, Marc à deux ouvrages publiés mais le premier (Une coquille sur la tête) fut si confidentiel qu'il est aussi dur à trouver qu'un signe d'humanité dans le regard d'un
officier nazi. 

Le second: Ces personnes qui sont tout le monde, est un thriller plutôt inclassableable qui fait la part belle à l'humour noir et à la dénonciation des petits travers d'une Belgique pas toujours irréprochable.  Jetant sur la table une certaine forme de politique corrompue, des pouvoirs judiciaires qui ne se sont pas toujours révélés à la hauteur, un terrorisme et un racisme primaire, des divans hideux, la toute puissance médiatique et bien d'autres choses encore, Marc s'amuse à entrainer dans une folle sarabande des personnes "sans histoires".


L'ouvrage est actuellement disponible en auto-édition auprès de l'auteur et devrait bientôt (on croise les doigts) être édité par une maison d'édition.


 
Marc Bourguignon reçu le 04 juillet par Michel Loquy pour une interview sur Radio Sud.

poster un message    lire les messages [0]