INSERT command denied to user 'extads_blog'@'10.0.65.40' for table 'log'UPDATE command denied to user 'extads_blog'@'10.0.65.40' for table 'log' PELERINAGE: HADJ OMRA

L'Omra

L'Omra (ou le pèlerinage mineur)

L’Omra est le petit pèlerinage que l’on peut accomplir individuellement à tout moment de l’année à l’exception des cinq jours du grand pèlerinage (Hadj), c’est-à-dire du 9ème au 13ème jour de Dhulhadj.

Il n’est pas obligatoire (fardh) comme le grand pèlerinage. Il est toutefois une tradition hautement recommandée pour tous ceux qui peuvent faire le déplacement. En ce qui concerne les conditions pour l’accomplir, elles sont identiques à celles du Hadj. On peut l’accomplir totalement séparé du Hadj comme on peut le lier avec celui-ci et est ainsi dénommé : Hadj-e-Kiran ou Hadj-e-Tammattu.

Tout comme le Hadj, il comporte beaucoup de bénédictions. « Les péchés accumulés entre deux Omra sont pardonnés » L’accomplissement de l’Omra durant le mois de carême (Ramadan) est plus méritant puisque le prophète (pssl) a dit : « L’accomplissement de l’Omra durant le mois de Ramadan c’est comme si vous accomplissez le Hadj avec moi ».

Il va de soi que c’est un grand honneur de participer au Hadj avec le Saint Prophète (pssl).

Au mois de Dhulqaada de la sixième année de l’Hégire, le Prophète (pssl) décida de visiter la Maison Sacrée. Accompagné de 1400 disciples, ils prononcèrent la Talbiya en état d’Ihram et prirent la route pour la Mecque.

Mis au courant, les polythéistes s’habillèrent en tenu de guerre. Khalid Bin Walid fut leur chef. Ils attendirent les musulmans à Zituwa. Pour éviter l’affrontement, le Prophète (pssl) changea de route et se dirigea vers Hudaybiya. Le Prophète (pssl) informa les polythéistes qu’il ne cherchait pas à faire la guerre mais qu’il voulait visiter la Maison de Dieu et glorifier Sa Grandeur. Après maintes négociations, ils étaient enfin parvenus à un accord. L’acte stipulait que les musulmans retourneraient à Médine en reportant leur visite à la Mecque pour l’Omra de l’année prochaine. Les musulmans pourraient séjourner à la Mecque durant trois jours. Il était aussi convenu de ne pas faire la guerre pendant dix ans.

Le prophète (pssl) égorgea un mouton et se rasa la tête. Ses disciples l’imitèrent et retournèrent à Médine.

En l’an 7, conformément au pacte de Hudaybiya conclu l’année d’avant, le Prophète (pssl) et ses disciples portèrent une fois de plus l’habit  d’Ihram. Ils n’avaient  pas d’armes. Avec le maximum d’humilité et de docilité, ils revenaient à la Mecque en projetant l’image d’être des gens faibles.

Le démon insuffle l’idée aux polythéistes de les attaquer passant outre l’accord signé.

Mais, en tant que Prophète (pssl) il pouvait dire : « Qu’Allah soit Miséricordieux envers l’homme qui leur montre aujourd’hui le degré de sa force ».

Il s’ensuivit que les disciples gravitassent trois fois autour de la Kaaba au pas accéléré. Ils découvrirent leur épaule droite pour avoir plus d’aisance et d’adresse pour  montrer aux polythéistes leur force. Les infidèles changèrent d’avis.

Ce fut à partir de cet évènement que la pratique des pas accélérés (Ramal) et la découverte de l’épaule droite (Ijtebagh) firent partie des rites de l’Omra et du Hadj.

Ce fut dans ces circonstances que la première Omra fut accomplie en l’an 7 de l’Hégire.

L’Omra ne comporte que deux piliers (fardh) et deux obligations (wajib).

Fard : l’Ihram (état de sacralisation)

Fard : Tawaf (circumambulation de la Kaaba) ;

Et

           Wajib : le Saï (course entre Safa et Marwa)

           Wajib : le Halq ou Qasr (rasage ou coupe des cheveux)

Il est à noter que l’Omra ne comporte ni de tawaf de l’arrivée ni de tawaf d’adieu. Si le tawaf de l’Omra est fait en état d’impureté il faut sacrifier une chèvre ou un mouton et si la même infraction est commise durant le Hadj, il faut sacrifier un bovin.

Il faut aussi souligner que durant l’Omra, la Talbiya se termine au moment de commencer le Tawaf alors que pour le Hadj, la Talbiya s’arrête au moment de la première lapidation de la stèle de Satan (Jamarat) le 10 Dhulhadj.

Quoiqu’il est préférable (Mustahab) d’accomplir plusieurs Omra, toutefois l’accomplissement des tawafs en abondance est mieux considéré que plusieurs Omra puisque, d’après un récit traditionnel, le Prophète (pssl) a dit : « Multipliez pour vous-même les tournées autour de la Maison Sacrée, c’est la chose la plus noble que vous trouverez dans votre roules au jour de la résurrection ainsi que l’acte donnant le plus de félicité. »

C’est probablement en raison de cela qu’initialement, les tournées rituelles (Tawaf) sont préférées comme pratique en dehors du Hadj et de l’Omra.

Le Prophète (pssl) a dit : « Celui qui tourne sept fois autour du Temple sous la pluie, ses péchés antérieurs sont pardonnés. ». Et d’après un autre récit, Il (pssl) a dit : « Celui qui sort de sa maison pour faire le Hadj ou une Omra et qui meurt en cours de route aura la même récompense que celle du Hadji qui fait lui aussi l’Omra jusqu’au jour de la résurrection.

 


poster un message    lire les messages [0]