le Sarplaninac

BERGER YOUGOSLAVE : Standard officiel - origine : SCC Autres dénominations Charplaninatz
Sarplaninac

  • ORIGINE : Yougoslavie.

    Historique : Le Chien de Berger Yougoslave de Charplanina est élevé depuis les temps immémoriaux dans les régions montagneuses du Sud-Est de la Yougoslavie. Ce chien était le plus répandu dans la montagne de Charplanina, ce qui lui a valu son nom de ‘Charplaninatz. Aujourd’hui pourtant ce chien est élevé sur le territoire entier de la Yougoslavie. Cette race est enregistrée auprès de la F.C.I. depuis 1939 sous le numéro 41 et sous le nom suivant : Ilirski Ovcar (Chien de Berger d’Illyrie). En 1957, à la demande de la. Fédération Cynologique Yougoslave, l’Assemblée Générale de la F.C.I. a autorisé que le nom de “Chien de Berger d’Illyrie” soit changé en “Chien de Berger Yougoslave de Charplanina”. On ne peut que supposer l’origine de cette race. Vraisemblablement que les chiens de cette race ont été amenés d’Asie en Europe lors des migrations des peuples aux temps préhistoriques et plus tard. Le type primitif de cette race ne s’est conservé que dans les régions où un élevage ovin extensif est encore pratiqué et où ce chien remplit toujours le rôle de gardien et de défenseur du troupeau contre les bêtes fauves.

    Apparence générale et caractère : Robuste, fortement charpenté, la taille au-dessus de la moyenne, bien proportionné.
    Couvert d’un poil long, épais et assez grossier ce qui donne à son corps un aspect plus ramassé. Forte constitution, tempérament calme, bon caractère, bon défenseur qui n’est pas mordant. Dévoué à son maître et incorruptible.

    Hauteur au garrot : Chez le chien, en moyenne de 62 cm, et chez la chienne, de 58 cm. On préfère les chiens de grande taille. Les chiens en-dessous de 56 cm et les chiennes en-dessous de 54 cm sont exclus de la reproduction. Le poids de 35 à 45 kg pour le chien, et de 30 à 40
    kg pour la chienne.

    Longueur du corps : Est un peu plus grande que la hauteur au garrot :
    de 8 à 10 % chez le chien, et de 10 à 12 % chez la chienne.

    Tête : La tête est proportionnée au corps et mesure environ 25 cm ou environ 40 % de la hauteur au garrot. Le crâne est un peu plus long que le museau, respectivement 58 et 42 % de la longueur totale de la tête. La femelle a le museau un peu plus long (57 et 43 %).
    Profil supérieur du crâne légèrement convexe et profil du chanfrein droit. Les lignes des deux profils sont convergentes.

  • Crâne : Partie crânienne de la tête large, avec un sillon médian accusé. Vu de côté et d’en haut, il est légèrement convexe et peu bombé. Arcades sourcilières peu prononcées. Crête occipitale effacée.
  • Stop : Peu prononcé.
  • Museau : Plus court que le crâne, large et profond à sa base, il s’amincit légèrement et graduellement. Le chanfrein est étroit et large. Profil de la mâchoire inférieure commence par un arc et se confirme par une ligne droite divergente par rapport au profil du chanfrein.
  • Nez : Large et d’une pigmentation noire.
  • Lèvres : D’une épaisseur moyenne et tendues. La lèvre supérieure déborde légèrement l’inférieure. Les commissures des lèvres bien fermées, jamais renversées.
  • Dents : S’adaptant en ciseaux. Dentition complète.
  • Yeux : En forme d’amande, ni gros ni creux, châtains foncés ou châtains clairs, d’une expression calme mais pénétrante, jamais craintive. Les paupières, ainsi que les muqueuses visibles sont d’une pigmentation noire.
  • Oreilles : Plantées au niveau du prolongement d’une ligne imaginaire partant du bout du nez et qui passe par l’angle interne de l’oeil correspondant ou un peu plus bas. Elles sont pendantes, tombant à plat contre les joues, ont la forme d’un “V” et sont d’une longueur moyenne; quand on les tend légèrement, elles arrivent jusqu’à l’angle interne de l’oeil correspondant. Couvertes d’un poil court et épais.

    Encolure : Profil supérieur légèrement convexe ou droit dans la partie supérieure du cou. Profil inférieur droit. L’encolure est de longueur moyenne, mais à cause du poil long et touffu, elle parait plus courte. Elle est large, profonde et musclée, bien attachée à la tête et au corps, et sans démarcation accusée. Elle est légèrement relevée par rapport à la ligne dorsale. Sa peau est tendue et sans fanon. Le poil est touffu, long et rude, fermant au niveau du passage à la tête une collerette bien accusée, ce qui apparemment augmente la largeur et la profondeur de cette partie de la tête.

    Corps :

  • Vue d’ensemble : La ligne de dessus est horizontale ou elle est légèrement en pente on allant du garrot vers la croupe. Chez les chiens élevés en montagne, on tolère que la hauteur de la croupe soit à peine plus grande que celle au garrot, ce qui est pourtant indésirable. Le corps est un peu plus long que la hauteur au garrot.
  • Garrot : Légèrement prononcé et large, son attache avec le cou est forte et la démarcation peu apparente.
  • Dos : Droit et large, pas trop long. Sa partie lombaire plus courte, large et musclée.
  • Croupe : De longueur moyenne, oblique, large et bien musclée.
  • Cage thoracique : La poitrine est profonde, et avec son bord inférieur arrive jusqu’au coude, de longueur moyenne. Les côtes sont légèrement arquées. Le poitrail est large et musclé. Le tour de poitrine doit être au moins 20 % plus grand que la hauteur au garrot.
  • Ventre : Remonté et musclé. La ligne du profil inférieur remonte doucement d’avant en arrière. Les flancs assez courts. Le creux du flanc accusé.

    Queue : La queue est longue et arrive au moins jusqu’à la pointe du jarret. La ligne supérieure de la croupe, sans démarcation accusée, se continue par celle de la queue. Puissante à sa base, la queue est de plus en plus fine vers son extrémité. Le poil est touffu et, sur le bord inférieur de la queue il est plus long, faisant des franges. La queue est en forme de sabre, en action elle est soulevée. En action, elle peut être portée au-dessus de la ligne du dos.

    Membres antérieurs : Vue d’ensemble : Les membres antérieurs ont un bon aplomb, et sont proportionnés par rapport au corps; la hauteur de la pointe du coude se situe à 55 % de la hauteur au garrot. Les diverses parties des membres antérieurs sont proportionnées entre elles et par rapport au corps. L’épaule est suffisamment longue et large et bien attachée au corps, légèrement oblique, faisant avec la ligne horizontale un angle de 65° Le bras est plus oblique que l’épaule, faisant avec la ligne horizontale un angle de 55° . L’angle du coude (angle huméro-radial) est de 145°. Le coude est large, bien placé, très peu écarté des côtes. Avant-bras vertical, ossature et musculature bien développées, long, couvert sur sa face postérieure de poils longs faisant franges. Le carpe est large, épais et avec une légère démarcation. Le métacarpe, légèrement oblique, est large et fort. Pieds forts, de forme ovale, avec les doigts arqués et bien serrés. Les ongles sont noirs et solides. Tubercules digitaux et plantaires (soles) fermes mais souples, noires et pigmentation foncée.

    Membres postérieurs : L’aplomb des membres postérieurs, vu de derrière, est régulier et quelque peu plus large que celui des membres antérieurs. Vu de profil, il est régulier aussi, avec les angles des articulations suffisamment fermés. La cuisse est musclée, forte et arrondie, oblique, faisant avec la ligne horizontale un angle semblable à celui de l’épaule. L’angle du grasset (angle fémoro-tibial) est un peu plus ouvert que l’angle scapulo-huméral (environ 125° ). Le grasset est solide et large. La jambe est oblique, forte, avec la musculature suffisamment descendue et les franges bien prononcées.
    Jarret : Large et assez ouvert (angle d’environ 130°). Le métatarse est un peu moins oblique que le métacarpe. On y trouve rarement des ergots, mais s’ils existent il faut les enlever.

    Allures : Le pas est long et souple. L’allure préférée est le trot, avec de hautes enjambées et des longueurs moyennes. Au galop, il se montre un peu lourd, mais avec les sauts longs, couvrant bien le terrain.

    Peau : La peau est d’épaisseur moyenne, élastique et bien tendue sur les différentes parties du corps. Sans fanon. Toutes les muqueuses visibles sont noires ou d’une pigmentation foncée.

    Poil : La tête, les oreilles et les parties antérieures des membres sont couvertes de poils courts. Le cou, le corps, les parties postérieures des membres et la queue sont couverts de poils longs, presque plats et un peu grossiers. Sous le poil, on trouve le sous-poil, court, plus fin, très touffu et abondant. La longueur du poil sur le garrot est de 10 à 12 cm, et on ne permet pas qu’il soit plus court que 7 cm.

    Couleur : Le Charplaninatz est unicolore. Toutes les nuances des couleurs sont autorisées, depuis le blanc jusqu’au brun foncé presque noir. Les couleurs les plus estimées sont le gris verdâtre (gris fer) et le gris foncé. la robe pie ou les taches blanches ne sont pas permises. Chez les chiens pigmentés, des petites marques blanches sur le poitrail et sur les doigts sont permises, mais indésirables. Chez tous les chiens pigmentés, la teinte de fond est la plus accentuée sur les parties supérieures de la tête, du cou et du tronc. Sur les parties inférieures du corps il existe une dégradation de la teinte et aux parties inférieures des membres la teinte est plus claire passant à la couleur gris sale ou jaunâtre. Ces dégradations de la teinte ne peuvent être en aucun cas bien délimitées donnant l’aspect des marques claires ou de la robe pie.

    Poids : Chez le chien en condition de travail, le poids est de 35 à45 kg, et chez la chienne de 30 à 40 kg.

    Défauts : La largeur insuffisante de la partie crânienne de la tête, le museau un peu plus long; les mâchoires bien développées, la largeur et la profondeur (hauteur) de la poitrine insuffisantes, les côtes trop plates ou trop arquées, les vices d’aplomb peu prononcés. Le poil un peu plus court, pourvu que les franges soient bien apparentes. Les marques blanches sur le poitrail et les pieds. Un léger raccourcissement de la queue, le pied de lièvre, ainsi que les autres petits défauts physiques.

    Défauts graves : Le museau trop long ou trop pointu. Les oreilles plantées haut ou s’écartant de la tête (insuffisamment plaquées contre les joues). Mâchoires en tenaille, dos ensellé, queue portée de côté, constitution lymphatique, ainsi que les autres graves défauts physiques.

    Défauts éliminatoires : Manque des dents prémolaires. Une grande différence entre la longueur du corps et la hauteur au garrot, la hauteur au garrot insuffisante, la longueur du poil inférieure à 7 cm, grandes marques blanches (robe pie), rayures (bringé), dépigmentation des muqueuses visibles et des yeux. Les signes de dégénérescence (brachygnathisme ou prognathisme, queue courte de naissance ou chiens anoures, dos trop encollé et autres signes de dégénérescence).


  • poster un message    lire les messages [0]