Le Périgord Noir


Situé à égale distance du Pôle et de l’équateur, le Périgord Noir est tout imprégné de cet équilibre. C’est une variété de chênes à feuillage persistant qui est à l’origine de son nom, et qui assure aux 49,5% de bois qui recouvrent sa surface une teinte foncée toute l’année.
Le Périgord noir, approximativement délimité par les vallées de la Vézère à l’ouest et de la Dordogne au sud, abrite en son cœur la ville de Sarlat, joyau médiéval dont la richesse de la vie culturelle n’a rien à envier à la beauté de ses ruelles bordées de vieilles demeures de pierres ocres. C’est vraisemblablement grâce à son climat particulièrement tempéré et à son relief caractérisé par des plateaux calcaires creusés par les rivières, offrant ainsi de jolies vallées bordées de hautes falaises que le Périgord noir a su offrir aux hommes depuis la préhistoire une multitude de nids.Les vestiges de la vie quotidienne de nos ancêtres y sont si nombreux que Les Eyzies de Tayac, petite ville au bord de la Vézère a été surnommée “capitale mondiale de la préhistoire“. Depuis, les hommes se sont succédés dans ce paysage harmonieux et fertile semant au détour des collines et des minuscules routes de campagne châteaux et villages de charme dont les murs de pierre ocre et les toits de lauze (pierres plates) ont traversé les époques et restent aujourd’hui parfaitement conservés. En plus de ces merveilles, la nature a offert au Périgord noir un sol fertile dans lequel truffes, noix, tabac et champignons de toutes sortes s’épanouissent et sur lequel les hommes ont installé oies et canards, fournissant ainsi des foies gras, magrets et confits de réputation mondiale. Mais vous pensez peut-être que le tableau parait trop beau, venez donc découvrir par vous-même la terre d’élection du tourisme culturel et de la pleine nature (animée, bien sûr, par la chaleur des habitants du Sud-Ouest !). En amoureux, en famille ou en curieux, vous y vibrerez c’est certain...

poster un message    lire les messages [0]