Crise conjugale : comment réagir ?

Si dans le couple, des reproches, des mots ou expressions reviennent régulièrement et que cela devient réellement gênant, Il est possible que se profilent les prémices d'une véritable crise conjugale.

Déjà, il faut savoir que les deux partenaires ne vivent pas du tout les choses de la même façon : pour l'un ce seront de réels signaux d'alarme, alors que pour l'autre, ce seront des phrases sans importances, auxquelles il ne prête pas attention.

Il existe donc un vrai décalage dans la perception de la crise. Ces premiers signes vont venir parasiter la communication dans le couple qui, de toute évidence, se parle de moins en moins. Chacun vit plutôt les choses intérieurement, de son côté.

Non-dits, manque de dialogue, frustrations, silence, voici la trame de ce qui va annoncer une crise conjugale et mettre en place les premiers écarts relationnels.

 Insidieusement, le couple va alors se diriger vers un rapport conflictuel qui ne répond qu'à un seul schéma toujours identique : il y a un problème, on devient agressif, on recherche le conflit, le conflit éclate et là on tente de trouver des solutions. Si le conflit n'est pas mené à bien, on retourne à la case départ : problème, agressivité, conflit et on entre dans un cercle vicieux. Les moments d'intimité sont de plus en plus rares, voire disparaissent complètement.

Ce qui est alors essentiel lorsqu'on arrive à ce stade, c'est que chacun reconnaisse et accepte les difficultés rencontrées. Ensuite, il faudra tenter de comprendre les messages envoyés par son partenaire, car saisir ces messages codés est le meilleur moyen de désamorcer la crise, et puis formuler les siens, autant que possible, sous formes de demandes, d'attentes et non sous forme de reproches. Par exemple : un reproche comme : « tu n'es jamais là » peut se transformer en demande si on le remplace par « j'ai besoin de toi ». Ce qui change tout ! Il est important d'employer le « je » plutôt que le « tu » accusateur. Un dialogue pourra alors s'amorcer et un changement plus épanouissant pour les deux pourra se créer. Et puis une crise conjugale n'est pas forcément synonyme de rupture, il est donc utile de rester attentif aussi bien à l'autre qu'à soi.

poster un message    lire les messages [0]